Anki (mémorisation)

Vous êtes ici :
< Tous les sujets
Table des matières
Logo de Anki

Merci de signaler les erreurs de ce document ou les ajouts qui vous sembleraient intéressants à : guillaume.martin@ac-grenoble.fr et/ou dans les commentaires.

Présentation générale : pourquoi avons nous besoin d’un tel outil ?

Les sciences cognitives montrent le rôle de la mémorisation dans l’acquisition de compétence. Pour intégrer une nouvelle compétence, l’apprenant a besoin de faire référence à une multitude de :

  • connaissances ;
  • situations élémentaires de référence.

Cela est très bien décrit dans l’article derrière ce lien.

Or l’apprentissage est une pratique difficile ; notamment car il faut vaincre le phénomène naturel de l’oubli. La courbe de l’oubli est décrite par le graphique ci-dessous.


En noir : la quantité d’information retenue ;
En orange : l’effort relatif qu’il faut fournir pour retenir,
au bout de la nième répétition

On remarque trois choses :

  • le premier apprentissage est difficile ;
  • si on ne réapprend pas, on oublie rapidement ;
  • les ré-apprentissages suivants sont non seulement moins coûteux en effort, mais plus efficaces : ils permettent de mémoriser plus d’informations. (répétition expansée)

Ceci est très bien décrit dans le Mooc derrière ce lien.

Pour un apprentissage efficace il faudrait donc que nous fassions répéter les connaissances aux élèves juste au bon rythme. Un bon rythme est décrit dans le Mooc donné en lien par exemple.

Par ailleurs : il est montré que une fiche de révision est inutile pour apprendre. Pour apprendre il faut nécessairement se poser des questions et répondre à ces questions. Ceux qui apprennent naturellement bien le font de manière intuitive. Les élèves qui ont plus de difficulté n’ont bien souvent pas cette intuition et ne savent donc pas apprendre.

Anki permet aux élèves d’apprendre et de ré-apprendre (consolider les apprentissages) à un bon rythme et sous la bonne forme, au regard de ce dont le cerveau a besoin !

Concept général de Anki

Ici j’utiliserai les termes apprenant et formateurs. En effet Anki peut être utilisé de façon plus large que par un professeur et des élèves. (Personnellement je l’utilise pour permettre à mes propres enfants de consolider leur apprentissage des langues vivantes et en solfège…)

Anki vous permet de générer des « Cartes » qui sont contenues dans un Paquet de cartes. Vous pouvez vous-même créer plusieurs paquets de cartes.

Chaque carte comprend un recto et un verso :

  • Sur le recto se trouve une question. Cela peut être une demande de définition, un petit exercice, un texte à écouter, un texte à trou, bref, n’importe quelle question.
  • Sur le verso se trouve la réponse.

L’apprenant utilise le Paquet de cartes de la manière suivante :

  1. Anki propose une carte à l’apprenant.
  2. Sur le recto de cette carte se trouve une question, préparée par le formateur.
  3. L’apprenant répond, soit dans sa tête, soit par écrit sur une feuille.
  4. L’apprenant demande la réponse au moyen de l’interface.
  5. La réponse s’affiche sur le verso de la carte.
  6. L’apprenant se prononce sur le niveau de difficulté de la carte au moyen de l’interface d’Anki. Une carte réputée…
    • difficile : sera redemandée rapidement, voire très rapidement ;
    • facile : sera redemandée dans un délai plus long ;
    • très facile : sera redemandée dans un délais beaucoup plus long.

Anki mémorise l’historique d’apprentissage de chaque carte. Au début une carte sera re-proposée dans les 1 minute à 4 jours qui suivent. Puis au fur et à mesure de l’apprentissage de la carte, elle pourra être re-proposée sous 15 jours, un mois, deux mois etc. Ainsi Anki respecte bien le rythme de la répétition expansée.

Structure générale de Anki

Anki n’est pas une simple application ; c’est toute une structure…

Anki stocke vos données dans un Cloud. Le Cloud Anki.

Vous pouvez :

  • rédiger des cartes dans des paquets (rôle de formateur) ;
  • travailler des cartes (rôle d’apprenant) ;

… depuis quasiment

  • toutes les supports matériels smartphone / tablette / ordinateur ;
  • environnements : iOS, Androïd, Linux, Microsoft.

… que ce soit au moyen :

  • d’une application ;
  • d’un navigateur Web.

L’accès à Anki peut donc se faire par ordinateur, smartphone ou navigateur Web.

  • Au début d’une session, votre interface se synchronise avec le cloud Anki.
  • En fin de session elle se synchronise à nouveau.
  • Remarque : il est également possible de travailler hors connexion (voir plus loin)

On peut donc utiliser Anki sur de multiples plates formes. Il est conseillé d’utiliser chacune d’entre elle à bon escient car elles n’ont pas toutes la même ergonomie.

Création d’un paquet de cartes

Stratégie de création

Vous pouvez réinventer une stratégie de création d’un paquet de cartes. Ce n’est pas conseillé dans un premier temps car votre paquet de carte ne sera sûrement pas optimal et sera moins bien utilisé que si une bonne stratégie avait été employée dès le début.

Vu le temps que prend la création d’un paquet de cartes, ce serait dommage…

Avant de créer vos premiers Decks Anki je vous conseille donc très fortement de vous inspirer de l’expérience d’autrui et de regarder des tutoriels. Le meilleur que j’ai trouvé est la playlist Youtube derrière ce lien (C’est en anglais mais très bien articulé ; pour une meilleur compréhension vous pouvez activer les sous-titres).

La stratégie principale qu’il faut retenir est la suivante :

  • Il est conseillé de ne créer qu’un seul paquet de carte Anki par examen.
  • Il est également conseillé séparer les chapitres entre eux au moyen de marqueurs. (aussi appelés Tag)

On pourrait être tenté de fournir aux apprenant un paquet de carte par chapitre ; mais ce serait une mauvaise idée ; les paquets de cartes seraient vite oubliés, ce qui va à l’encontre du principe de la répétition expansé.

Par contre on peut marquer les cartes au moyen de marqueurs (Tags). L’apprenant pourra alors réviser les cartes d’un marqueur spécifique dans un paquet de cartes donné.

Création d’un compte Anki

Anki demande nécessairement la création d’un compte. Il faut donc commencer par créer un compte.

Pour cela il faut aller sur le site AnkiWeb et choisir Sign Up.

Il est possible de créer un paquet de cartes depuis toutes les interfaces :

  • web ;
  • ordinateur ;
  • smartphone / tablette.

Cependant à l’usage vous disposez d’outils bien plus puissants et productifs sur un ordinateur. C’est donc
cette seule procédure qui sera fournie ici.

Télécharger Anki sur un ordinateur

Sur un ordinateur allez dans la partie Apps du site (lien en bas de la page AnkiWeb), puis download.

Vous trouverez un logiciel pour la plate forme que vous utilisez.

Ce tutoriel est écrit sous Linux. J’ai testé l’application sous Windows, qui possède la même interface. Par contre je n’ai pas testé l’application sous iOS. Désolé donc par avance pour les différences de captures d’écran que vous pourrez trouver, mais le principe général restera le même.

Première ouverture de l’application : Ajouter un compte

A la première ouverture, Anki vous demandera d’ajouter un compte. Ajoutez le vôtre.

Remarque : Anki ne vous demandera pas tout de suite votre identifiant et mot de passe. Cela viendra par la suite.

Synchronisation de l’application avec le Cloud Anki.

Vous arrivez sur une page austère. Oui, Anki est austère !

Synchronisez votre application avec le cloud Anki en cliquant sur Synchronisation. A ce moment là Anki vous demandera votre login et mot de passe Anki.

A la fermeture de l’application Anki synchronise automatiquement avec le cloud.

Les paquets de cartes

Les paquets de cartes sont nommés des Paquets. (Decks). Chaque Paquet comprend une collection de cartes que l’on peut organiser, notamment grâce aux marqueurs.

Rappel : il est conseillé de créer un paquet de carte par examen.

Ici j’ai créé un paquet de cartes qui permet aux élèves de SII de réviser les pré-requis élémentaires mathématiques et physique nécessaires pour aborder la matière dans de bonnes conditions.

Créer une carte dans un paquet.

Il existe plusieurs manière de créer une carte dans un paquet. Celle que je vous conseille est la suivante :

  1. Ouvrir Anki sur un ordinateur.
  2. Cliquer sur Parcourir.
  3. Cliquer sur le nom du paquet dans la liste de gauche.
  4. Dans la liste des cartes (qui peut être vide), clic droit puis Ajouter une note.

Compléter une carte

Compléter une carte est tout simple :

  • Dans la zone Front : posez votre question.
  • Dans la zone : Back : indiquez votre réponse.
  • Dans la zone Marqueurs : indiquez le marqueur (Tag) de votre carte. Cela permettra à l’apprenant de réviser sur un marqueur en particulier, par exemple pour réviser une interrogation.
Interface de rédaction
Exemple d’une carte rédigée

On peut écrire des formules dans une carte Anki à l’aide des langages Mathjax ou Latex. J’ai écrit mes formules en Mathjax car c’est le premier tutoriel que j’ai trouvé et ne savais pas qu’on pouvait le faire sous Latex.

Cependant j’écrirai les prochaines en Latex car c’est un langage très populaire en SII qui facilite donc l’échange de cartes entre collègues.

Pour déclarer une équation en Latex c’est tout simple il suffit de l’encadrer par les balises [$] [/$] :

[$] (a+b)^3 = (a+b) (a+b)^2  [/$]

Résultat :

(a+b)^3 = (a+b) (a+b)^2

Il existe suffisamment de tutoriels Latex ; cet aspect ne sera donc pas développé plus en avant.

Aperçu de la carte

Cliquer que Aperçu en haut à droite.

Bouton aperçu pour visualiser la carte

Tri des cartes

Il est important de trier les cartes ; car c’est dans cet ordre que l’apprenant va les découvrir.

Il existe deux types de tri :

  • la planification, qui va proposer une date de premier apprentissage de la carte ;
  • le positionnement, qui va indiquer à quel rang se trouve la carte parmi les cartes non planifiées.

Pour distribuer des cartes à des apprenants il me semble intéressant de ne pas les planifier au moyen d’une date, car nous ne savons pas exactement quand nous aborderons tel ou tel chapitre. Par contre il est intéressant de les positionner.

Pour cela sélectionner les cartes que vous souhaitez positionner, puis sélectionner Repositionner…

Anki vous proposera alors des possibilités de positionnement que je vous laisse explorer.

Autres possibilités

Anki offre de nombreuses autres possibilités permettant finalement d’améliorer l’ergonomie de votre paquet de cartes. Je ne développerai pas cet aspect (ne serait-ce car je ne les connais que trop superficiellement.

Je vous laisse donc aller lire dans les documentation, ou mieux, échanger avec d’autres collègues de SII sur le sujet dans les divers espaces de collaborations disponibles.

Utilisation d’un paquet de cartes pour apprendre.

On peut utiliser les paquets de cartes Anki pour apprendre leur contenu sur toutes les plates formes (Ordinateurs, smartphones/tablettes, interface Web). Mais force est de constater que c’est sur smartphone/tablette que l’on apprend le mieux avec Anki.

L’apprentissage sur ordinateur ou interface Web est également possible, mais moins confortable.

Installation

Sur Androïd, vous pouvez installer AnkiDroïd.

Sur iPhone vous pouvez installer AnkiApp FlashCards.

Étude

L’utilisation simple est intuitive. Cependant il vous faudra du temps pour bien comprendre finement tout ce qui se passe et comment cela se passe. Par exemple comment Anki choisi les cartes qu’il vous propose, comment il les range dans le temps.

Il vous faudra également du temps pour trouver le paramétrage qui vous convient.

Cela sort du contexte de ce document. Je vous laisse lire la documentation sur ce sujet : https://apps.ankiweb.net/docs/manual.fr.html

Étude d’un marqueur en particulier

Il est cependant utile de savoir comment étudier un marqueur en particulier. Pour cela :

  • appui long sur le paquet de cartes ;
  • étude personnalisée ;
  • limiter à certaines étiquettes ;
  • choisir votre marqueur.

Impact de l’étude des cartes sur le tri

Quand l’apprenant travaille ses cartes il se prononce sur la difficulté et propose la révision de chaque carte à une date ultérieure.

Il est possible de visualiser cette date si vous avez Anki sur votre ordinateur :

Vous pouvez ainsi repositionner vos cartes si vous le souhaitez.

Travail du paquet de cartes hors connexion

Vous pouvez utiliser Anki sur un support hors connexion, notamment pour l’apprentissage de cartes. L’apprentissage des cartes se synchronisera à la prochaine connexion à Internet.

Motivation

Pour motiver l’apprenant, Anki met à disposition des statistiques, auxquelles on a accès depuis toutes les interfaces.

Pour cela il faut aller dans la zone Statistiques.

L’apprenant verra combien de cartes il a joué, combien de cartes sont bien apprises, combien il lui en reste à apprendre etc.

Partage de Paquets par le formateur

Pour partager un paquet de cartes avec des collègues il faut préférentiellement aller sur AnkiWeb car la démarche est ergonomique. Donc :

  1. Créer le paquet de cartes.
  2. Fermer l’application Anki afin que le contenu du paquet de cartes se synchronise sur le cloud Anki.
  3. Aller sur AnkiWeb.
  4. Se connecter à AnkiWeb : normalement vous devez visualiser vos paquets de cartes car il s’est synchronisé avec le cloud Anki.
  5. Vous pouvez alors le partager en cliquant sur Action / Share à droite.
  6. Suivez les instructions ; une URL de partage vous sera proposée.
  7. Pour retrouver cette URL, allez ensuite dans My Shared Items ; vos Paquets de cartes partagés y seront présents.
  8. Fournir l’URL aux apprenants ou aux collègues.

Remarque : Vous pouvez aussi partager un paquet de carte au moyen d’un fichier en recherchant l’option Exporter pour ce paquet de cartes. Il ne sera pas disponible sur Internet. Seuls les apprenants en possession du fichier pourront travailler sur le paquet de cartes.

Récupération d’un Paquet de cartes par l’apprenant

Pour récupérer un paquet de cartes sur votre smartphone/tablette, il faut obligatoirement passer par un fichier. (L’import direct par URL n’est pas disponible)

L’apprenant peut récupérer le paquet de cartes si le formateur lui fournit au choix :

  • l’URL de partage : il pourra alors télécharger le fichier ;
  • directement, le fichier.

L’apprenant devra alors aller dans la section Importer un paquet de cartes de son interface.

Attention : Une fois que l’apprenant aura importé le paquet de cartes, il n’aura plus de lien avec le paquet de cartes du formateur.

Une mise à jour du paquet par le formateur n’aura pas d’incidence sur le paquet de l’apprenant.

Ne pas partir de zéro

Dans de nombreux domaines il existe déjà des paquets de cartes fait et partagés. Il est donc conseillé de demander à ses collègues s’ils ne connaissent pas un paquet de cartes qui correspondrait déjà approximativement au besoin, quitte à l’adapter / le peaufiner.

Vous avez également accès aux paquets de cartes déjà partagés sur AnkiWeb, section “Get Shared Decks”.

Conclusion

En France Anki est encore peu utilisé car l’accent a été mis sur les compétences et pas sur les connaissances dans les enseignements. Cependant, avec les Cogni-Sciences, nous sommes en train de (re)découvrir l’importance des savoirs dans l’acquisition de compétences, le rôle de l’oubli, de la répétition expansée, de la nécessaire vérification des pré-requis avant d’aborder un chapitre etc. Anki est un outil qui peut véritablement nous aider dans ces domaines. Testez le sur vous et sur vos propres enfants !

Pour mieux comprendre à quoi peut servir Anki je ne saurais que trop vous conseiller de :

Bon courage et… échangeons ! ! !

Nuage du wiki

Your browser doesn't support the HTML5 CANVAS tag.

Rechercher dans le wiki

Articles modifiés récemment

Actualités