À quoi cela peut-il me servir ?

La liste est nombreuse, et je ne vais pas pouvoir être exhaustif, mais parmi les intérêts qui peuvent exister, il y a :

  1. Permettre aux apprenants d’avoir accès facilement à un certain nombre de logiciels libres leur permettant de travailler chez eux : des devoirs maisons, des projets (TPE, TIPE, etc…) ;
  2. Pour les enseignants : si votre configuration matérielle/logicielle/réseau rend difficile l’installation ou la maintenance de certains logiciels dans votre laboratoire, la machine virtuelle pourra vous faciliter la tâche ;
  3. Pour tous : cela permet d’avoir une plateforme de collaboration commune avec des outils logiciels identiques (que ce soit entre apprenants ou entre enseignants) ;
  4. Avoir un accès à la plupart des logiciels gratuits :
    1. Ceux spécifiques Linux bien sûr,
    2. Beaucoup de ceux spécifiques à Windows grâce à Wine,
    3. Même ceux ne tournant plus sur Catalina ;
  5. Faciliter les conseils d’installation : si un logiciel est intéressant pour un groupe d’apprenants, typiquement pour un projet, il suffira de leur fournir une procédure d’installation et un guide de prise en main adapté pour la machine virtuelle, et non pas une procédure par système d’exploitation.

Laisser un commentaire